-> Bourse Jean-Marielle, rendez-vous dans "Actualités"

Bienvenue sur le site du Comité en l'honneur des quatre-vingts parlementaires ayant refusé les pleins pouvoirs constituants à Pétain et des parlementaires du Massilia. 

Le 10 juillet 1940, Pétain demandait au Parlement de mettre fin à la République. Bien sûr, la demande n'était pas rédigée ainsi. Le héros de 1918 — vingt-deux ans plus tôt — avait travesti son dessein : il a sollicité du Parlement les pouvoirs constituants, afin de rédiger une nouvelle constitution qui serait approuvée par de nouvelles assemblées. En réalité, fort de ce vote, il a, le lendemain, pris tous les pouvoirs. Seuls quatre-vingts parlementaires ont voté non. Le Comité est né de la volonté de Jean Marielle pour leur rendre hommage. Plus tard, les parlementaires qui avaient quitté la France pour l'Afrique du Nord où le combat pouvait continuer, ont été associés à cet hommage.
Outre la cérémonie annuelle du 10 juillet à Vichy qui a désormais pris un éclat particulier depuis que le Président de l'Assemblée nationale et le Président du Sénat la président alternativement, le Comité entretient la mémoire de ces parlementaires. Il s'assure aussi que la recherche continue en finançant une bourse de thèse. Ce site Internet résume ses travaux.
 
 
Christophe POMMERAY
Secrétaire général 
du Comité en l'honneur des quatre-vingts parlementaires