← Précédent | Liste | Suivant →

Louis Gros (1873-1963)


(67 ans-SFIO)

Sénateur du Vaucluse

Louis Gros est un fonctionnaire, un homme politique et un résistant français, né le 28 octobre 1873 à Fontvieille (Bouches-du-Rhône) et mort le 27 novembre 1963 à Avignon.

Biographie:
Louis Gros est d'abord officier mécanicien dans la Marine marchande. Après la création du ministère du Travail, en 1906, il entre dans son administration. Il est inspecteur du travail, puis, à partir de 1913, inspecteur divisionnaire, dans le département de Vaucluse. Dès 1914, il crée un des premiers offices départementaux de placement, dont il est directeur, ainsi que plusieurs coopératives de consommations, regroupées dans une Fédération dont il est le président.

Il met fin à sa carrière administrative en 1924, quittant toutes ses fonctions. Membre de la SFIO et rapporteur général de son groupe d'études sociales, Louis Gros est élu député sur une liste de Cartel des gauches. Il est secrétaire de la commission du Travail, vice-président du groupe parlementaire sur les mutilés du travail, et en 1927, rapporteur de la loi sur les accidents du travail.

Élu maire d'Avignon en mai 1925, il démissionne dès le mois de juillet, suite aux revers enregistrés par la SFIO aux élections cantonales, tenues entre-temps, bien qu'il ne fût pas lui-même candidat.

Réélu député en 1928, il se présente, en octobre de cette année, aux élections cantonales et devient conseiller général. L'année suivante, il mène la liste SFIO aux élections municipales à Avignon, qui est intégralement élue. Il redevient maire, poste qu'il occupe jusqu'en 1940.

Louis Gros met dès lors en place un socialisme municipal, avec, notamment, la création d'un office d'Habitations à bon marché, l'achat du préventorium de Porquerolles, l'aménagement de la Bourse du travail, la construction d'un groupe scolaire, d'installations contre les inondations (consolidation des remparts, création d'une station de pompage), d'une usine d'incinération des ordures ménagères.

Il fait également restaurer l'hôtel de ville. Toujours en 1929, il fait du Réveil vauclusien « l'organe du socialisme et des intérêts du département du Vaucluse ».

Populaire chez les ruraux, moins en raison de ses idées socialistes (les paysans de la région sont aisés) que de ses compétences de gestionnaire, il est réélu député en 1932, et gagne même trois mille voix par rapport aux élections précédentes. En 1935, il quitte la Chambre des députés, étant élu au Sénat, après deux tentatives infructueuses (en 1920 et 1927). Il devient secrétaire de cette assemblée.

Le 10 juillet 1940, Louis Gros vote contre la remise du pouvoir constituant à Philippe Pétain. Le 5 novembre 1940, le régime de Vichy le déchoit de son mandat, et dissout même la municipalité d'Avignon. Il part pour la Suisse, d'où il participe à la Résistance.

En 1944-1945, il siège à l'Assemblée consultative provisoire et préside le comité de Libération d'Avignon. Puis, âgé de soixante-douze ans, il se retire de la vie politique. Retiré à la campagne, il réalise des fouilles archéologiques.

Décorations

Chevalier de la Légion d'honneur

sources : ©Wikipédia