← Précédent | Liste | Suivant →

Vincent Badie, Vive la République, entretiens avec Jean Sagnes


Le 29 juin 1940, le maréchal Pétain, président du conseil accepte la proposition de Pierre Laval, vice-président du conseil depuis le 23 juin et engage le processus de révision, en fait d'abrogation de la Constitution.

Le mercredi 10 juillet 1940, le projet Laval, légèrement modifié, est soumis à l'Assemblée nationale (réunion des députés et des sénateurs). Vincent Badie, souhaitant présenter la motion des 27 parlementaires opposés au projet et auquel le président Jeanneney n'accorde pas la parole, est empêché par les huissiers d'accéder à la tribune. Il s'écrie : « Vive la République quand même. »

Pour aller plus loin, plusieurs ouvrages doivent être signalés :Jean Marielle et Jean Sagnes, Pour la République. Le vote des quatre-vingts à Vichy le 10 juillet 1940, Comité en l'honneur des quatre-vingts parlementaires du 10 juillet 1940. [Jean Marielle est le président du Comité et Jean Sagnes professeur d'histoire à l'université de Perpignan

Jean Odin, Les Quatre-vingts, Paris, Taillandier, 1946. Ouvrage réédité par le Conseil général de la Gironde. [Jean Odin était l'un des quatre-vingts et fut le principal animateur du groupe] Vincent Badie [qui devait être le porte-parole du groupe], Vive la République, entretiens avec Jean Sagnes, Toulouse, Privat, 1987.